A LA RENCONTRE DES NOUVEAUX HABITANTS

Publié le par l'équipe du journal

            Afin de favoriser une meilleure intégration, Le Journal de St Etienne est allé à la rencontre des nouveaux habitants.

            Découvrons ensemble les nouvelles familles qui ont choisi notre village :

Année 2006

            Depuis août 2006, Nicolas Gadret et Bérengère Dubois habitent au 1, rue de la Bascule. Monsieur travaille comme automaticien chez Chamtor à Bazancourt. Madame, en congé maternité, est adjointe au patrimoine  au musée de Suippes. Le jeune couple, natif de la Vallée de l’Arnes, a depuis l’emménagement un heureux bébé : Eliott.

            Au 1, rue de Somme-Arne, une nouvelle construction a vu le jour. En effet, c’est là qu’habitent  Pascal Detez, son épouse Dominique et leur fils Dylan.

            Monsieur Detez, intermittent du spectacle (actuellement sur la tournée de Calogero (veinard !) agrandit avec courage son habitation.

            Fin 2006, Gérald Dessaque et Alexandra Leloet habitent au 11, rue de l’Eglise.

Année 2007

            Tout début 2007, Stéphane Delbee, gendarme à Pontfaverger et Stéphanie Salez, comptable, ainsi que leur fils Clément ont leur résidence principale au 2, rue de la Brasserie, une maison de famille très bien restaurée.

            Au 17 rue du Blanc Mont, nous retrouvons Emmanuel Wurth ainsi qu’Amandine et Camille     Boulenger.

            Nouvelle construction à l’entrée du village, au 4, rue de la Providence, c’est la maison de Xavier et Laétitia Blazy  ; Monsieur est gendarme, tandis que Madame travaille à la pharmacie de Betheniville ; depuis, une petite Léa est venue agrandir leur  foyer.

            Depuis fin 2007, la maison du 20, rue de la Brasserie est habitée par Sébastien et Nathalie         Cousinard et leurs 2 garçons Théo et Nathan respectivement âgés de 11 et 7 ans.

Monsieur est chauffeur routier, Madame travaille pour l’ADMR.

            Bravo à ces 7 familles d’avoir rejoint et enrichi notre commune.

            Si pour certaines c’est un retour dans une région qu’elles connaissent bien et avec de solides attaches familiales, pour les autres c’est surtout pour un choix professionnel, ou pour la tranquillité de la campagne champenoise.

            Toutes y ont trouvé un bon accueil et comptent sur une bonne intégration !

            Par ailleurs, nous notons également plusieurs mouvements à l’intérieur de la commune, déménagements et également nouvelle construction : Aurélie Roussy au 19, rue de la Brasserie ; Jean-Marie et Madeleine Pérard au 10, rue du Blanc Mont ; Pascal Pérard  et Fanny Colson au 24, rue de la Brasserie ; Jean-Baptiste Lefort au 27, rue de la Forge.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article